Аудирование II-2 «Ecouter et discuter — voyage»

Слушаем аудио запись несколько раз, выучиваем новые слова, прослушиваем еще три раза. Периодически прослушиваем, чтоб закрепить новые слова.

— Bonjour, on va parler un petit peu au sujet de voyage. Et ma première question serait quel genre de vacances préférez-vous, tranquille ou actif, au soleil, à la neige, à la campagne …
— Alors, quel genre de vacances je préfère… les vacances tranquilles, ça c’est clair, au soleil, à la neige, n’importe où, pour vu que ce soit tranquille et … dans un hôtel, j’ai passé l’âge de camping.
— Pas de camping , d’accord et vous préférez voyager seule ou accompagnée ?
— Accompagnée, c’est clair, je veux échanger avec… au compagnon en l’occurence
— Et un compagnon de voyage idéal… c’est comment ?
— C’est mon compagnon, à moi
— Quand vous partez pour un pays étranger vous préférez être bien informée sur le pays, sur la culture, l’histoire, la gastronomie ou le découvrir sur place ?
— C’est un peu les deux, avant de partir je sais quand même dans quel pays je vais aller. Mais en même temps découvrir sur place c’est principal pour moi , oui.
— Est-ce que vous prenez avec vous des guides ?
— Oui, oui.
— Et imaginons une situation comme ça – vous arrivez sur les lieux de vacances et vous apprenez que vos bagages ne vous sont pas suivis. Quelle est votre réaction ?
— Ils vont suivre un jour ou l’autre si je suis en vacances c’est pas très grave.
— Et qu’est-ce que vous faites ? Vous achetez tout le nécessaire sur place …
— Si la compagnie aérienne rembourse, oui. Si non, non.
— Et comment faites-vous si vous ne parlez pas la langue du pays où vous êtes, où vous venez.
— Alors, bon, j’essaie l’anglais, mais si on n’a aucune langue commune, avec la gestuelle.
— ça ne vous gêne pas ?
— Non, pas du tout, disons, en vacances ; ça me gênerait si je devais y habiter. Mais en vacances la gestuelle de survie me suffit.
— Est-ce que vous connaissez les petits bouquins où on mets des…, je ne sais pas quoi, une centaine d’expressions utiles ?
— Oui, oui, je les prends aussi
— Vous vous en servez ?
— Oui, c’est important pour le contact avec les étrangers.
— Est-ce que vous vous faites facilement des nouveaux amis en voyage ?
— Très facilement, oui.
— Et vous gardez les contacts ?
— Oui, pas souvent parce que les aléas de la vie font qu’on ne se revoit plus, mais, oui, parce que les gents sont plus vrais en vacances. Ils entendent montrer qui ils sont et il y a beaucoup de gens, bien partout.
— Donc, des nationalités différentes …
— Ah, oui, la nationalité importe peu.
— Et en ce qui concerne, je vais vous donner quatre destinations au hasard, et vous allez les classer en commençant par celle que vous préférez, donc en choisissant entre Inde, Amérique Latine, Norvège et Chine.
— J’ai commencé sans hésitation par Amérique Latine, parce que leur culture est très près de la mienne. Ce son quand même les occidentaux qui ont un rapport au travail et au temps libre très près du mien. Ensuite je prendrais la Norvège qui est un pays intéressant. Les gens du Nord qui sont froids à l’apparence, mais qui sont des gens intéressants. L’Inde, après, pour les paysages, mais dont je me sens très loin et enfin la Chine. En dernier, dernier lieu.
— Est-ce que quand vous voyagez vous reconnaissez facilement vos compatriotes de vue ?
— Oui, bien sûr.
— Comment ?
— A la gestuelle, à la manière de marcher, à la manière de parler, même si je n’entends pas ce qu’ils disent, parce que bien sûr ils parlent français. A l’arrogance aussi … quand il y a quelqu’un qui n’est pas d’accord, il y a à peu près toutes les chances …
— Et la façon de s’habiller, de se conduire aussi ?
— S’habiller c’est de plus en plus dur, parce que les jeunes s’habillent un peu à l’américaine avec des guillemets, c’est de plus en plus dur, mais à la gestuelle – oui.
— Si vous venez, pas exemple, dans une maison à l’étranger et on vous sert un plat que vous ne pouvez pas manger, il est trop pigmenté ou il est trop exotique ou vous êtes allérgique ou quelque chose… qu’est-ce que vous allez faire ?
— Je vais de toute manière le goûter, ça, c’est clair. Sauf, bien sûr, si je suis allergique à un ingrédient, c’est clair, j’expliquerais et les gens peuvent comprendre. Et si c’étais vraiment un plat que je ne pouvais pas manger, des sauterelles ou je ne sais pas, je dirais que je suis son antibiotique et que je ne peux pas manger de viande. Mais je ne refuserais pas comme ça.
— Donc, vous allez goûter ?
— Bien sûr.
— En revenant de Russie, quel cadeau pensez-vous apporter à votre famille, à vos amis ?
— Du caviar, si j’en ai eu les moyens. De la vodka, ça c’est sûr et puis les … et bien sûr les poupées russes évidemment.
— La dernière question pour conclure notre sujet de voyage : quelles seraient pour vous les trois conditions d’un voyage idéal?
— Alors, la première des conditions c’est être bien accompagnée. La deuxième – avoir assez d’argent pour ne pas se priver. Et la troisième – minimum de temps pour décompresser réellement.
— D’accord, je vous remercie beaucoup. A tout à l’heure.

La compagnie aérienne – воздушная компания
Rembourser – возмещать издержки
Gêner – стеснять, мешать
Le bouquin – книжка, подержанная книжка
L’expression (m) – выражение
Un aléa – удача, случайность
Un étranger – иностранец
Vrai – истинный, правдивый
Entendre – (здесь) намереваться
La nationalité importe peu – национальность не имеет большого значения
Au hasard – наугад, наудачу
Sans hésitation – без колебаний
Une apparence – внешний вид, видимость
L’arrogance – высокомерие
Les guillemets – кавычки
Goûter – пробовать
La sauterelle – кузнечик, саранча

Запись опубликована в рубрике Последние публикации. Добавьте в закладки постоянную ссылку.

Добавить комментарий

Ваш e-mail не будет опубликован. Обязательные поля помечены *

Можно использовать следующие HTML-теги и атрибуты: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>